shopping-bag 0
Items : 0
Subtotal : $0.00
View Cart Check Out

PSG Club Montreal

PSG Club Montréal

Joueur du mois : Thomas Busson

Ce mois-ce, nous avons décidé de mettre en avant un ex-joueur, Thomas Busson, coach-joueur de l’équipe championne de l’été 2017.

 

Salut Tom. Tout d’abord, peux-tu te présenter ?

J’ai 28 ans. Je suis originaire du Mans. Je suis arrivé à Montréal en 2014 pour reprendre mes études en marketing et finalement de retour en France pour quelques temps suite à une opportunité professionnelle que je ne pouvais pas refuser (qui n’a rien à voir avec les rillettes!).

Joueur du PSG Club Montréal depuis l’hiver 2015/2016. Entraîneur-joueur depuis l’été 2016.

Quel supporter du PSG es-tu ? Quel est ton premier souvenir avec le club ?

Étonnement je ne le suis pas! Je ne suis pas venu jouer avec le PSG Club Montréal en qualité de supporter mais pour rejoindre, alors, une équipe en manque de joueurs. Cependant, je reste bien entendu un passionné du football qui suis la ligue 1 et la Champions League… du coup il faut bien avouer que le PSG reste notre meilleur ambassadeur sur la scène européenne.

 

Peux-tu nous raconter ton expérience foot avant de découvrir le PSG Club Montréal ?

1ère licence à 4 ans dans le club familial : l’E.S.Coudrecieux, où une grande partie de ma famille a participé à la création ou à l’organisation du club. Très rapidement j’ai rejoint l’école de foot du « grand club » voisin (St-Calais) pour faire mes gammes comme gardien de but jusqu’à l’adolescence avant de revenir disputer ma 1ère saison sénior au côté de mon oncle qui souhaitait raccrocher. Après ça… beaucoup de mouvements : j’ai rejoint Le Mans comme gardien pendant 2 ans où j’ai finalement peu joué (blessures, banc, …), puis dans un club de la région mancelle avec plus au moins de succès (1 montée pour redescendre la saison après). Avec le début de ma vie professionnelle, j’ai fait une nouvelle fois le choix de revenir jouer auprès de ma famille, et surtout, de raccrocher les gants !

Avant de finalement partir la saison suivante en Vendée, aux Sables d’Olonne (TVEC) pour ce qui fut la saison la plus mémorable que j’ai connue (aucune victoire durant la saison – une blessure chiante sur laquelle j’ai jouée toute l’année).

Depuis mon arrivée en 2015 à Montréal… pas simple de se trouver un club ! En arrivant comme étudiant j’ai tenté de rejoindre les Carabins de l’Université de Montréal. Malheureusement, je n’étais plus éligible pour obtenir une licence et évoluer dans le championnat universitaire (trop de saisons jouées en France en sénior). Ensuite j’ai dépanné dans différentes équipes, à différents niveaux avant d’être contacté par un ancien coéquipier et de rejoindre le PSG Club Montréal l’hiver suivant.

Que penses-tu du soccer à Montréal ?

D’un point de vue uniquement sportif, les équipes vues ou jouées à Montréal nous ont souvent montré une belle dimension physique et athlétique, notamment dans le soccer à 11. Techniquement, quelques individualités sont capables de gestes intéressants. Tactiquement, très peu d’équipes ont une identité de jeu… mais difficile de s’en créer une sans entraînements !

 

Quels sont tes objectifs footballistiques pour cette année ?

Comme je viens de quitter Montréal pour rejoindre la France, mon principal objectif sera de retrouver un club et de me mettre au niveau. Après avoir évolué pendant 3 ans sur des terrains synthétiques, j’appréhende un peu le retour sur les « fameuses » pelouses de district en hiver!

Concernant le PSG Club Montréal, après ces 2 dernières saisons, nous avons rendu cette équipe compétitive, capable d’imposer son jeu et de bien vivre ensemble. En se basant sur un noyau de joueurs au club depuis quelques années, nous avons été capables d’intégrer de nouveaux joueurs et de faire progresser l’équipe dans son ensemble. Je suis pas mal fier d’avoir participé à cette progression, le club et les joueurs le méritaient!

La saison d’hiver a déjà débutée et tout le monde repart avec la même envie de gagner. Même si j’ai laissé ma place comme coach, l’objectif fixé dès le départ est de tout faire pour espérer jouer la Coupe du Monde FIFCO à Montréal l’été prochain. Ce serait une expérience incroyable pour les joueurs et le club.

Maintenant c’est à Ivan (sans lui mettre de pression) et cette équipe de continuer sur cette lancée… j’ai bien l’intention de revenir à Montréal l’été prochain pour disputer cette compétition !

 

Leave a Reply